Les OFFicieuses


bandeau OFFifieuses site internet 2

« Qui est d’une source autorisée, sans être officiel ni totalement garanti »

Lieu dédié à la création, à l’échange et la réflexion entre artistes et public, ARTÉPHILE vous invite à finir votre soirée dans un moment de partage : rencontres avec des auteurs, lectures de textes inédits, performances théâtrales et musicales, présentations et maquettes de projets…

 

 

JUILLET 2017

MERCREDI 12 

  • 18h00 : Présentation-Lecture « La Nuit Kurde » de Jean-Richard Bloch par la Cie In Cauda, avec Godefroy Segal et Nathalie Hanrion.
  • 19h00 : Rimbaud & Mallarmé. Performance vocale et musicale sur textes poétiques – Cie Ultima Necat – Avec Gael Leveugle et Guigou Chenevier / Olivier Benoit et Pom Bouvier, électroacoustique.
    La poésie de Rimbaud et de Mallarmé est éternellement nouvelle tant elle est née de leur rigueur à témoigner de la vie par une langue inédite et inégalable. Elle sera nouvelle à chaque fois qu’elle sera dite. Nous tenterons d’y parvenir en projetant la voix -devenue image- dans le paysage déroulant de la toile musicale. Quelle forme aujourd’hui pour l’art délaissé de la déclamation ?
    Production : Compagnie Ultima Necat – Coproduction ACB – Scène Nationale Bar le Duc
  • 19h45 (réservé aux pro) : Les Filles de Simone exposent leur projet de création 2018 : femmes, corps, tabous…
  • 20h45 : Le polar, les pères, le terrorisme : interview croisée Pizzuti / Mastrangeli
  • 21h45 : « La pluie d’été«  de M. Duras par Aurélie Van Den Daele. Éveillez vous ! Ernesto, qui vit dans une famille nombreuse et pauvre,  est un vrai génie mais il ne veut pas aller à l’école car on y apprend des choses qu’il ne sait pas. Lui, il comprend sans apprendre la philosophie, la physique ou les mathématiques…
    En refusant d’aller à l’école, Ernesto récuse l’autorité des adultes. Il dénonce l’absurdité de la soumission à un système. Il remet en question l’obligation d’apprendre et surtout la façon d’apprendre imposée aux enfants, qui font jamais semblant de rien. Alors quand le maître lui demande ce qu’il sait, il répond laconiquement : je sais dire non !
    Comment faire pour que l’enfant ne soit pas effrayé par l’immensité de connaissance que lui donne à entrevoir l’école ? Comment lui donner le goût de la connaissance plutôt que du savoir ?
    Une fable intrigante et poétique, à la pureté solaire, qui interroge les fondamentaux de la société à travers le prisme d’un enfant

 

JEUDI 13 

  • 23h00 : Avec François BÉGAUDEAU et l’équipe de CONTAGION. Auto-critique en public : Les répliques qui résistent.
    Nous passerons en revue les répliques du texte qui nous ont donné du fil à retordre.
    La faute à qui : aux comédiens ou à l’auteur ? Question de sens ou de musicalité ? Pouvait-on les écrire ou les dire autrement ? Nous explorerons gaiement ces alternatives avec le public

 

VENDREDI 14 

  • 23h00 : Rimbaud & Mallarmé. Performance vocale et musicale sur textes poétiques – Cie Ultima Necat – Avec Gael Leveugle et Guigou Chenevier, percussions, électroacoustique.

 

SAMEDI 15 

  • 23h00 : Rencontre Hervé Mestron – Avec “Cendres de Marbella” lu par Nicolas Charrier et “Bamboula le convenable” lu par William Edimo, projet Cie Périphériques – Pascal Antonini

DIMANCHE 16  

  • 23h00 : La cie Les cris du nombril vous présente Bernadette, nombreuse dans sa tête et héroïne de Paysage Intérieur Brut, de Marie Dilasser. Avec Blandine Pélissier, Line Wiblé et Phil Reptil.

MARDI 18

  • 23h00 : Rimbaud & Mallarmé. Performance vocale et musicale sur textes poétiques – Cie Ultima Necat – avec Olivier Benoît, guitare électrique

 

MERCREDI 19

  • 18h00 : Avec David Léon – Lecture de sa dernière pièce « Neverland » (Editions Espaces 34).
    Neverland s’apparente à une rêverie, une traversée fantasmatique autour de la figure mythique de Michael Jackson.
    La pièce, construite comme un kaléidoscope, est centrée sur la relation entre deux jeunes adolescents, Jimmy et Mikaël, relation ambiguë qui flirte entre la réalité des faits et leur basculement dans l’imaginaire. Autour d’eux, évoluent de nombreux « sosies », doubles –enfants ou adultes – fascinés par le chanteur icône tandis qu’une voix vient régulièrement analyser, dans un langage scientifique drôlatique, qui fut Michael.
    L’ombre paternelle et l’enfance meurtrie hantent également ce texte.
    David Léon aborde ici la question de l’abus sur les enfants (déjà présente dans Un Batman dans ta tête ou Sauver la peau) et celle du corps comme lieu de la souffrance, de la tendresse et de l’amour, de l’exhibition et de l’offrande, de la quête de soi. Racisme, troubles de l’identité, sexualité traversent aussi la pièce qui peut être entendue comme un requiem profane et funk.
  • 19h45 : « Traductrice et metteur en scène, une collaboration fructueuse » – rencontre autour de Séisme, de Duncan Macmillan, première création française mise en scène par Arnaud Anckaert et traduite par Séverine Magois.
  • 20h45 : « J’ai rencontré Dieu sur Facebook« , présentation de la création 2018 d’Ahmed Madani
    Nina a 15 ans. Elle vit seule avec sa mère dans un petit appartement. Il y a quelques mois, sa meilleure amie est décédée brutalement. Nina a sombré dans une mélancolie dont elle ne parvient pas à sortir. Sa grand-mère aussi est morte il y a quelques mois. Ça réveille sa mère la nuit, ça réactive les souvenirs douloureux du chemin qu’elle a accompli pour parvenir à prendre son destin en main. Nina dialogue sur Facebook avec Amar. Il la fascine, il est mystérieux. Un mur s’érige entre Nina et sa mère, les disputes éclatent pour un oui pour un non. Amar lui propose de vivre une aventure extraordinaire à ses côtés, un voyage initiatique vers son univers, cette guerre qu’il mène au nom d’un idéal religieux…
    « J’ai rencontré Dieu sur Facebook » est une fable sur les faux-semblants, les mensonges, l’aveuglement et la liberté. Et malgré les apparences, c’est une ode à l’espérance.
  • 21h45 : Rencontre avec Hans Limon. Lecture dirigée par Bruno Lajara de « Frères inhumains« .

 


Mentions légales

Tous droits réservés Artéphile.
S.A.R.L. au capital de 10000€
801 911 314 RCS AVIGNON
Crédits photos : Jo'Graffies, Anne Cabarbaye-Mange, Pablito Zago.

Nous contacter

contact(at)artephile.com
Tél. : 04 90 03 01 90
Adresse : 7, rue du Bourg Neuf
84000 Avignon


© 2015 – Site réalisé par Avant lundi                                                                         logo chez les filleslogo OFF 2017      logo RCF