OFFicieuses #6

« Qui est d’une source autorisée, sans être officiel ni totalement garanti »

Carte blanche aux compagnies

14h00 | Cie Il va sans dire - Présentation « Lune jaune ou la ballade de Leila et Lee » (D.Graig)
Deux ados, Lee, le faux dur qui vient de commettre un acte irréparable et Leila, la fille sage qui rêve de faire éclater son carcan, s’inventent, se racontent une trajectoire à la Bonnie and Clyde.
Leur fuite en avant les mènera vers le nord, loin de tout, sur la trace du père de Lee.
Leila et Lee sont adolescents. Ils sont impatients, brulants, instables, d’une acuité à fleur de peau. La vie déborde en eux, les possibles font éclater tous les verrous et ils sentent bien en même temps que tout n’est pas, ne sera pas si simple.
Reste à savoir quelle est la part de rêverie dans leur récit. Tout est un peu trop bien ficelé.
Tout ceci a-t-il existé ou n’est-ce que le fruit de l’imagination de Leila?

14h30 | Cie dans l’arbre - Projets « Cataclysme » et« Alerte»
Textes Gwendoline Soublin | Mise en scène Simon Dusart et Pauline Van Lancker
La compagnie dans l'arbre présente Alerte et Cataclysme, deux créations à venir autour du rapport aux médias et à l'information. À partir des premiers extraits de texte de Gwendoline Soublin et de leur regard sur le sujet, Pauline Van Lancker et Simon Dusart raconteront leur démarche : comment intégrer les ados dans la réflexion ? Comment l'espace public et le réel peuvent-ils entrer en interaction avec la fiction et l'espace scénique ? Après le spectacle immersif Like me, la compagnie poursuit sa recherche autour de la transposition dramaturgique et de l'expérience singulière de spectateur.

15h30 | Lecture, Extraits « Nous sommes Septembre ou La Rêvolution de L'amour » de Flore Grimaud
Compagnie Rouge de Cœur | Texte : Flore Grimaud - Bourse Découverte Théâtre Centre national du Livre | Mise en voix : Heidi-Eva Clavier avec Manuel Durand et Flore Grimaud
Nous sommes Septembre est un duo cash poétique tragi-comique qui questionne le pouvoir sociétal sur l’amour. Deux êtres fracassés depuis l’enfance sont sur le départ. Ils franchissent les barrières de l’amour et découvrent ce qu’ils n’ont jamais perdu. Inconditionnel.

16h00 | Lecture « La fille qui a tout mangé et autres petits camarades » d’A. Barbotte
Texte et mise en lecture Amandine Barbotte
Avec Barbara Lamballais, Anna Sorin, Benjamin Alazraki et Jacob Porraz
Quatre enfants. Une aire de jeux. Il y a le petit François qui se croit invisible, Cassandre qui voit les couleurs de l’âme, Jean qui ne se croit pas le fils de son père et La fille qui a tout mangé dans le ventre de sa mère, même son frère.
Chacun a construit son imaginaire et un super-pouvoir sur une parole entendue dans le cercle familial. Les enfants jouent, s’affrontent et se retrouvent face aux injonctions des adultes.
Comment vont-ils grandir et abandonner - ou non - leur super-pouvoir?

17h00 | Productions de l’Ange – Artéphile, bonjour ! « notre ADN » - Documentaire réalisé lors du Festival d’Avignon Off 2021
Faire un film documentaire, c’est avant tout une rencontre. Et ARTÉPHILE en a justement été une. Une rencontre avec, Anne et Alexandre, deux personnes extraordinaires et passionnées, doublée de la découverte d’un lieu qui leur ressemble. Je ressentais une forte envie de raconter leurs histoires en images, parce que j’adore les gens passionnés qui pour moi sont des humains passionnants.
Durant le festival d’Avignon 2021, je me suis immergé 6 semaines durant. Seul, avec ma caméra, j’ai témoigné alors, de leur réalité en vivant le quotidien du théâtre et ainsi, en filmant la réalité des évènements et des échanges qui s’y passaient.
Correctement assemblés, ces éléments ont fini par exprimer ma raison profonde de faire ce film: raconter des histoires d’Hommes, de ces Êtres qui me touchent. Michel Akrich

17h30 | Cie des passages « Désobéir » Proposition autour du Pouvoir / W. LEVY
Proposition de la Cie des Passages, Marseille | Avec B. Tekfa, S. Soliva, et W.Lévy
Invitation à une forme de « théâtre de la pensée » autour du Discours sur la condition des Grands de Pascal, De la servitude volontaire de La Boétie, et de discours de la Révolution.
Quel est le pouvoir que j’accorde à l’autre, selon quels critères, pour quelles raisons ? Qu’est- ce que j’attends, ou espère de celui qui a du pouvoir ?
Chaque citoyen du 17e au 21e siècle se pose la question de la liberté qui lui est laissée, du pouvoir et de son abus.
Cette proposition artistique a été initiée en partenariat avec l’Atelier de Langue Française, d’Aix en Provence et la Compagnie Haut les Crânes.


18H30 | Cie Des Ils et des Elles (59) - Lecture « 70's » de Stéphane Hervé
Création 2023
Alice perd la mémoire. Plume, sa petite fille, et ses amis ont une idée. Recréer un morceau de passé d’Alice, dans les années 70. Une thérapie pour lutter contre les souvenirs perdus. Sans les adultes qui ne comprennent rien. En plongeant dans la vie d’Alice, ses combats, ses amours, sa farouche liberté, le rock and roll, ils vont revisiter une époque. Les Seventies. On ne confine pas un mythe.
Sur fond de modernité, d’écologie, de droits de la femme, de révolution sexuelle et de rock and roll, Plume et ses amis vont créer leur propre machine à souvenirs.
Et s’interroger : C’est quoi l’utopie collective des adolescents en 2022 ? Ce serait quoi leur révolution à eux ?

19h00 | Cie Maison Pleine « All the love » - Carte blanche à Nicolas Zaaboub & Hervé Mestron
Elles sont nombreuses à tomber amoureuses de détenus. Plus la peine est lourde, plus elles y mettent de ferveur. On ne sait pas ce qu’elles ont dans la tête. Ces tordues te disent « je crois en vous » et un jour une inconnue t’attend à la sortie avec un bouquet de roses. La véritable épreuve sera d’épouser le plumard d’une célibataire rencontrée via une association bénévole. Et pour Rebecca et Gabriel, l’occasion d’imposer leur retour parmi les vivants.

20h00 | Cie l’Envers du décor
Manifestation artistique spontannée

20h30 | Projet Cie Pour Le Dire - Projet « Dolly » de Manuel Durand. Lecture de Cécile Chatignoux
Dolly est née de ma rencontre avec une actrice : Cécile Chatignoux. Dolly est un personnage en déshérence affective. Elle parle du fond de sa mémoire, d'une mémoire originelle. Son chant, ses cris, ses rêves et ses cauchemars sont ceux de tous les bannis de la terre : des chassés, des excommuniés, des expulsés, des proscrits, des bâillonnés, des incompris, des exclus, des miséreux. Elle parle une langue qui a soif de plus de justice et de plus d'amour, une langue qui conjurerait les conflits et les guerres. Avec Dolly, nos misères dans l’évier iront rejoindre l’été. Manuel Durand